Né le 25 mars 1925 à Ixelles près de Bruxelles, Edouard est accueilli par son ainé Marie-Josée.
Suite à plusieurs évènements, la famille change de région et vient s'installer à Ertvelde en Belgique. Là
, Edouard fréquente I'école du village puis celle de Zelzate pour y apprendre la menuiserie. Mais, avec son copain Livien, il découvre et partage la passion de I'agriculture ! Parce qu'en effet, Edouard n'est pas issu du milieu agricole.
Cependant, deux de ses oncles exploitaient une ferme en France, et il nourrissait le rêve de les rejoindre car pour lui I'agriculture française représentait I' Eldorado.

Le temps passe, nous sommes entre les deux guerres, iI a, 19 ans, travaille avec acharnement et va de petits boulots en petits boulots, les temps sont très durs.
Et de ces années difficiles il se forge le caractère : courage
, ténacité, volonté. II développe un esprit ingénieux qu'il gardera toute sa vie.

Nous sommes en 1944, iI décide alors de partir à la conquête de la France et c'est en vélo qu'il fera le trajet avec son oncle Louis pour reprendre son exploitation durant 10 ans.

Après son apprentissage d'agriculteur à Flesselles, il cherche une exploitation avec Livien, devenu son beau-frère et s'installe à Tilloy avec toute la famille.

Quelques années plus tard, Edouard fait une heureuse rencontre en la personne de Marie-Thérèse qu'iI épousera le 20 juin 1962. Ensemble, ils font fructifier leur exploitation et partage avec leurs nombreux amis la passion de la chasse qui fut I'occasion de bon moments de convivialité qu'il affectionnait tant autour d'une bonne coupe de champagne et de bon repas.

D'un caractère bien trempé, iI était bon vivant, énergique et généreux. II aimait plus que tout la vie !  Selon sa volonté, il reposera dans son village de Tilloy et comme il le disait
« je verrai pousser mon blé
».

Conty, 20-01-2014

 

 TERUG